En me levant le samedi 8 juin, j'étais loin de penser que j'allais tester une discipline sportive peu connue à 15km de chez moi. Nous partons voir Laetitia, adhérente du club Roll'Allier, qui dirige le centre équestre Equin'ox à Billezois. Après quelques discussions « équestres », nous venons à parler « roller » et elle nous montre ces beaux rollers tout-terrain.

Mais elle n'a pas réussi à vraiment les tester, car les roues n'étant pas assez gonflées, elle a « planté » et chuté dès le premier grain de sable. Trop tentant ces beaux engins ! Je les enfile, et tel le chausson de Cendrillon, c'est exactement ma pointure !

Roller_Cathy.jpg

Francis, toujours très technique, affirme d'emblée : "il faut les gonfler à bloc pour pouvoir rouler sur les chemins". Ni une ni deux, Laetitia court chercher le gonfleur dans une grange. Après avoir cherché le démarreur pendant 5 mn, finalement caché sous une déjection de pigeon, ils gonflent les roues à fond. Je roule sur le chemin, impeccable, rien n'arrête les roues : ni les cailloux, ni l'herbe, à peine le sable. Je suis à l'aise.

Mais Laetitia m'attendait au tournant. Et voilà qu'elle arrive avec une ponnette sur laquelle elle installe une longe. Je vois où elle veut en venir et là je rigole beaucoup moins ! Elle veut que je me fasse tirer par l'animal : le roller-joering est à ma portée. Mais autant je maîtrise les rollers et leurs 8 roues, autant je me sens désemparée devant un équidé et ses 4 pattes, surtout vu de cet angle ! Pas de souci Laetitia mènera la ponnette, et je n'aurais qu'à m'occuper de mes rollers et de l'état du chemin. La pluie s'est mise à tomber ardemment. Tant pis je ne peux pas laisser passer cette occasion. Une bombe d'équitation sur la tête, me voilà partie tirée par la ponnette. Au pas pour commencer. Super ! Les rollers avalent les aspérités du chemin. Positionnée bien en arrière et en allégeant le devant des rollers pour ne pas buter contre des gros cailloux, je roule ! Il faut se déporter sur le côté de la ponnette pour surveiller l'état du sol. Pas de souci, elle a l'habitude de faire du ski-joering et de la luge-joering ! Je commence à l'apprécier cette brave bête ! Au trot ! Ça passe, mais pas le temps de regarder le paysage, seul le chemin et ses embuches comptent.


Dans le sable, il faut aller vite pour ne pas planter. Et pour tourner : des petits pas latéraux sur le côté. Sensations garanties ! Surtout quand au retour, la ponnette, en chaleur, fonce sur le pré de l'étalon, surprend Laetitia et me tire « plein gaz » sur l'herbe ! Mais ça passe !

Puis ce fut au tour de Laetitia d'essayer, la ponnette étant menée par une jeune du club (moi c'est le roller, pas l'équitation). Essai concluant !


Voilà, on peut faire du roller-joering à Billezois. Les essais demandent à être confirmés, mais pas de souci : la sensation de glisse est toujours là et le contact avec le cheval apporte un plaisir supplémentaire.

Espérant que nous pourrons vous faire découvrir un jour le roller-joering, nous remercions Laetitia, son équipe et Equin'ox pour leur accueil !

En attendant, vous pouvez visionner d'autres vidéos de ce sport  sur rollerenligne et visiter le site du centre équestre Equin'ox.

Cathy